Arnaque à l’africaine sur les petites annonces immobilières

Arnaques sur Internet 23 janvier 2014 4

Schéma classique d’une arnaque à l’africaine ou à l’ivoirienne, au choix, la petite annonce immobilière attire souvent ces escrocs.

Plus c’est gros, plus ça passe !

Un de nos lecteurs a été contacté par des escrocs du Bénin qui ont tenté de l’arnaquer.

Ils opèrent souvent avec des méthodes différentes, mais sont toujours situés EN AFRIQUE !

Alors quelle que soit la raison invoquée, ne traitez pas avec des interlocuteurs douteux, situés à des milliers de kilomètres, avec qui il sera impossible de trouver une solution en cas de litige ou d’arnaque…

20140122-02Voici le message :

Bonjour,

Simple témoignage :
Je suis un particulier de nationalité française, vivant en France.
J’ai passé une annonce sur divers sites de vente immobilière pour proposer la vente de ma maison, située dans le sud de la France.

Du 12 octobre 2013 à mi-janvier 2014 (trois mois), j’ai été démarché via e-mail par une personne qui prétend vouloir m’acheter cette maison, sans l’avoir visitée, uniquement d’après les images vues sur internet, et sans autre forme de contact. Aucune visite d’un tiers.
La personne se nommerait Mme Elisabeth Dejardin.

Je n’ai jamais été dupe de cette tentative d’escroquerie, et j’ai accepté de jouer le jeu pour voir jusqu’où pouvait aller cet arnaqueur. Je réponds donc à tous les e-mails de “Mme Dejardin”.
Celle-ci a insisté pour que je lui donne l’adresse de mon notaire afin de lui envoyer une lettre d’engagement (en réalité, Madame n’a pas tenu compte de l’adresse du notaire et me l’a envoyée à moi-même par e-mail). Plus tard, “Mme Dejardin” me dit avoir donné des instructions à sa banque pour débloquer des fonds et me payer cash 10% du prix de vente de la maison, à titre de compromis de vente.
“Mme Dejardin” déclare être bloquée en Afrique durant trois mois en raison de contraintes professionnelles. Elle craint que d’ici là, ma maison ne soit vendue. C’est pourquoi elle souhaite conclure les formalités préalables de réservation par e-mail et par courrier.
Pour me mettre en confiance, cette “dame” m’a envoyé des photos de son travail : on y voit des exploitations minières de recherche d’or et de diamant, avec des ouvriers africains en activité. Elle m’a ensuite envoyé toujours par e-mail divers documents bidons (lettre d’engagement, état civil, attestation ministérielle…), a poussé la finesse jusqu’à me téléphoner (le timbre vocal était manifestement celui d’un homme prenant une voix de fausset : on aurait dit une grand-mère enrouée), et a fini par me mettre dans la confidence de ses affaires en m’envoyant la photo de son coffre plein de liasses de biftons, lequel se trouverait dans une banque à Paris !
Toutes ces photos sont évidemment puisées sur internet.
“Mme Dejardin” est un (ou plusieurs) homme(s), qui opère(nt) depuis un cybercafé à Cotonou, selon l’adresse qu’elle m’a communiquée.

L’arnaque est grosse comme un éléphant : on finit, non sans imagination complexe, par me demander de procéder à un transfert d’argent d’urgence à l’attention d’un prétendu garçon courtier au Bénin, en vue de débloquer un contretemps bancaire…

“Mme Dejardin” ne s’est jamais douté de rien venant de ma part, et a cru jusqu’au bout pouvoir mener son arnaque à terme.
J’ai finalement envoyé un courrier de papier, contenant un gros billet de Monopoly, à l’adresse du “courtier” que cette “dame” m’avait transmise :

Elisabeth Dejardin, C/165 avenue des Cocotiers, Cotonou
tél. : 0022994331543

dont “courtier” :
Sylvestre Zola, C/164 avenue des Cocotiers, Cotonou

Nous disposons donc d’un nom, de l’adresse et du téléphone de l’escroc.
Durant tout ce temps, j’ai essayé d’entrer en contact avec la Direction centrale de la police judiciaire du Bénin, Sous-direction des affaires économiques et financières, où siège une Cellule de lutte contre la cybercriminalité. Pour cela, j’ai contacté le site gouvernemental du Bénin, mais il n’ont pas répondu. Je me suis adressé à l’ambassade de France puis à l’Institut français à Cotonou pour qu’on me mette en contact avec une police locale mais ils n’ont pas répondu ou ne donnent pas suite. J’ai contacté le consulat du Bénin à Paris, ils n’ont pas répondu.

En clair, tout est mis en oeuvre pour encourager ce type d’escroquerie, parce que la complaisance ou le désintérêt à les coincer rapporte également, sous forme de bakchich, à ceux qui ferment les yeux sur place, institutions occidentales comprises, et parce que la quantité de devises provenant de l’arnaque aux Français représente une véritable manne économique locale…

Toutes pièces en ma possession concernant cette tentative d’arnaque sont disponibles sur demande. Mes noms et coordonnées seront grisés sur les documents joints.

Cordialement,
Stéphan

A lire aussi :

  • claudia

    J’ai été victime du même arnaque mais grâce à la police Interpol

    j’ai pu retrouver mon argent et ces arnaqueurs ont été mis aux arrêts. Bravo Interpol vous pouvez faire un tour voir http://cyber-interpol.com/plainte.php

  • Patrick Délage

    Bonjour

    Voilà ce qui m’est arrivé :
    Je me suis fait arnaquer par une personne de Cote d’Ivoire à Abidjan qui était sous le nom de “JEAN PIERRE”. Cette personne qui habitait soit disante à Bayeux dans le Calvados qui est partie en Afrique pour récupérer un, soit disant héritage de 320 000€. Et n’avait pas prévu assez d’argent pour payer des taxes, il a réussi à m’endormir et m’a fait envoyer sous forme de “coupons PCS” la somme de 19.460€, mais grâce a l’agent de la police sur le net en Afrique Mr Patrick Delage, cet escroc a été arrêté puis j’ai récupéré tout mon argent, vous pouvez faire de même si vous avez été arnaqué de cette manière

    Voici son contact mail : lieutenant.patrick.delage@outlook.fr

    Sincère salut

  • Cosette

    Bonjour,

    Je suis victime d’une arnaque bancaire 7445,00 EUR et j’ai été remboursé puis dédommagé grâce au relation de mon mari.

    E- mail : lesidanier@francemel.fr / lesidanier@outlook.fr

    Je suis sans profession actuellement (Mère au foyer) un monsieur a pris contact via ABRITEL avec moi pour louer mon appartement en corse courant janvier 2016. Il m’a dit travailler sur un bateau et je lui ai envoyé son contrat de location par mail avec ces infos : NOM: Daniel ESHUNKWU & Pamela ESHUNKWU ADRESSE: 66th, AVENUE AGOSTINO NETO ROAD, AIRPORT RESIDENTIAL AREA, ACCRA, NUMÉRO DE TÉLÉPHONE: +233 (382) 59 7932.Puis il m’a expliqué qu’il avait loué une maison et annulé sa réservation. Il me fera donc parvenir un chèque de banque de son ancien propriétaire et je devais reverser la différence par virement. Le chèque de banque a été crédite sur mon compte et j’ai payé par virement la différence. Le fraudeur n’est pas venu à la date prévue ce qui m’a alerté. Mais trop tard, le chèque de banque était un faux et a été redébiter et mon virement validé. J’ai eu le fraudeur au tél 1 fois : Il avait un accent ghanéen (Je dirais type Sénoufo), homme entre 30-40 ans. J’ai déposé une plainte à la gendarmerie et la police mais sans succès. J’ai également demandé réparation auprès de ma banque en invoquant le défaut de responsabilité : « Il appartient à la banque, responsable contractuellement de la tenue des comptes de ses clients, de s’assurer de la régularité des transactions et des titres de paiement avant d’effectuer ses opérations ; en outre si le principe de non-ingérence reconnu au banquier lui interdit de rechercher les raisons des opérations effectuées par ses clients, ce principe n’exclut pas son devoir de vigilance ; […] mais la banque s’est désengager puisque j’étais moi-même l’émettrice. J’ai donc informé finalement mon mari de la situation qui a pris contact avec un de ses ami de l’immigration ghanéenne relation tissé lors de ses voyages il y a bientôt 3 ans à qui il a tout expliqué et envoyer toutes les informations complètes ainsi que les différents échanges de mail afin que ce dernier soit arrêter et poursuivit par la justice. Après deux mois d’attente et de cavale environ ce dernier a été arrêté et nous avions été remboursés en plus d’un dédommagement. Si vous êtes victime d’arnaque comme moi ou d’une arnaque par internet, une arnaque par webcam, une arnaque de prêt entre particulier ou encore toute autre arnaque et que vous préférez gardez le silence et souffrir en cachette pour éviter la honte dans votre famille vous faites comme de rien n’était et pourtant vous souffrez dans votre âme et conscience adressez-vous à lui et confiez-vous , il vous aidera à mettre la main sur votre escroc et vous aidera dans les procédures pour récupérer votre argent perdu en plus d’un dédommagement.

    E- mail : lesidanier@francemel.fr / lesidanier@outlook.fr

    Cordialement Cosette …

  • ferret jean pierre

    Pjterref
    je suis actuellement victime de la même escroquerie,mais cette fois-ci ce n’est un pas une femme, mais un suisse de Genève, vivant au Quatar ou au Bénin (orpailleur) bloqué pendant 3mois pour son travail a 450 km de la capitale et qui trouve ma maison merveilleuse etc.. signer rapidement un compromis et envoi d’un coursier a la capitale et mais ce dernier n’as pas assez d’argent et il faut le dépanner en envoyant 2900€ a l’aide de Money-Gram ou Coupon PCF.
    Envoi d’ un nom de banquier bidon, car lorsque l’on demande l’adresse de la banque à Paris il refuse de la donner prétextant un secret professionnel….
    N’ENVOYEZ PAS UN CENTIME